Tourisme

Accueil > Tourisme > Environnement

JPEG - 45.5 ko
Duo de bolets

Après la Vallée du Rhône, où vous aurez admiré les vitrines du « Saint-Joseph », vous prendrez une route en lacets dite « aux 99 virages » où déjà vous rencontrerez le robinier avec ses petites feuilles, le pin sylvestre que vous reconnaîtrez à son feuillage vert bleu et à ses aiguilles groupées par deux, puis le chêne et le châtaignier.
A mi-chemin entre Mauves et Plats, voyez à gauche « le bacha » où s’arrêtaient traditionnellement les habitants pour s’y désaltérer et donner à boire à leurs bêtes.
Enfin, voici Plats et son plateau

De 450 mètres d’altitude pour le coeur du village à 550 mètres au point culminant : Le Serre du Puy. D’ici, le panorama à 180° laisse voir les contreforts des Alpes, au loin, par beau temps le Mont Blanc. De l’autre côté la chaîne du Massif Central : le Mont Mézenc, le Mont Pilat.
Prenez le temps d’admirer les magnifiques couchers de soleil.

Entre la montagne ardéchoise et la Vallée du Rhône, vous découvrirez un subtil mélange de relief doux, de bois, de ruisseaux, de prairies, de vergers , de cultures, pour le plaisir de la promenade.
Le paysage de Plats est façonné par une vie rurale active, avec de nombreux élevages de chèvres, moutons, poules, vaches. Il n’y a pas de doute, nous sommes bien à la campagne.

En dehors du bourg dont la construction s’est développée, Plats présente un habitat dispersé conservant des hameaux au charme discret et des fermes traditionnelles au granit roux aux reflets dorés.

La végétation variée est marquée par le climat méditerranéen et alpestre. Le promeneur sera salué par le chêne vert, le hêtre, le fayard, le frêne, l’aulne ou le verne et sera ravi par les fleurs des prairies de fauche, de rocaille ou de sous-bois.
En automne, allez donc à la découverte des châtaignes et des champignons.
_ Vous pouvez rencontrer le chevreuil, le sanglier ou le renard. Le ballet des buses dans le ciel bleu ou l’immobilité du faucon crécerelle ou du circaète Jean le Blanc vous surprendront.

Lieu de pêche, de détente, de repos, la rivière du Duzon, alimentée par le Doiron et l’Ormèze, traverse en limite Nord la commune d’Ouest en Est. Elle s’écoule dans des gorges granitiques étroites et pittoresques avec une chute dans un mini-chaos « les Cuves du Duzon » véritable merveille naturelle qui ne manquera pas d’éveiller la curiosité des promeneurs avertis.

Le Duzon après maints remous se jette ensuite tranquillement dans le Doux pour paisiblement rejoindre non loin de là, le Rhône la mer

Sur le sentier conduisant aux Cuves du Duzon, le buis est très répandu. Son feuillage composé de petites feuilles luisantes est bien adapté au climat et résiste bien à la sécheresse. En mars, avril, ses petites fleurs verdâtres sont très odorantes.

JPEG - 11.3 ko
Image de Plats

De Plats, vous pouvez rejoindre différentes directions :

A Tournon et la Vallée du Rhône par la route panoramique « Route de Pierre » avec son belvédère et la statut de Saint-Joseph ;

A Tournon et la Vallée du Doux en empruntant la splendide route des Crêtes avec vue plongeante sur le Doux et le Duzon ;

A Mauves et son vignoble soit par la route des Chevaliers soit par la « Croix de Beyrieux » ;

A Colombier le Jeune par le pont de la Banne ;

A Saint-Sylvestre par le pont de Doiron ;

A Le village de Saint-Romain de Lerps et son belvédère par une route touristique.